Bannière

Nature

A partir des années dix-neuf cent quatre vingt, le rapport à la nature se traduit par une imbrication plus fine de celle-ci dans la ville ou sur le bâtiment, avec le retour de jardins intérieurs, de pergolas, de terrasses vertes. Se fait également jour une relation plus abstraite, intégrant la nature sur un plan symbolique; le jardin intérieur de la Bibliothèque Nationale de France est traité comme un espace sacré et les japonais vont jusqu'à représenter la nature avec les seules  ressources de l'architecture.

 

Voir aussi espaces verts, écologie, contexte, organique.

 

Mise à jour le Samedi, 23 Juin 2012 20:42